Nouveau départ sur CS:GO!

Après une longue période calme pour la Warrior Team France, il était temps pour nous de revenir sur la scène eSport. C’est chose faite avec l’arrivée d’une nouvelle équipe sur Counter-Strike : Global Offensive!


Soyons clair, notre aventure sur CS:GO ne s’est pas montré impressionnante depuis notre arrivée sur ce jeu. Nos équipes avaient du potentiel, composées de joueurs compétents et dynamiques, mais nous avons toujours dû faire face à une absence de longévité, et des moyens financiers relativement faibles, pour parvenir à nos fins. C’est pour cela que nous espérons avoir plus de chance cette fois-ci, avec l’arrivée d’une nouvelle équipe!

Composé de JoJo, LpK, ZeyKoZ, Captain et Exode, cette équipe ayant déjà eu une expérience en LAN ensemble s’avère être prometteur. Mais pour en parler, nous avons décidé de donner une interview au capitaine de la formation, Jojo :


Salut Jojo, est-ce que tu peux te présenter ?

Yo alors je m’appelle Johan, dit « jojo », je suis le capitaine de la nouvelle formation de la Warrior Team France,  je joue à cs depuis 10 ans maintenant j’ai commencer sur Counter-Strike : Source pour continuer sur csgo, parcours classique ^^.

Peux-tu présenter l’équipe ?

L’équipe se compose de 3 connaissances de longue date (LpK, ZeyKoZ et moi-même), ainsi qu’un duo rencontré lors d’une Lan précédente (Captain et Exode).

Les « Cartel » lors de la Game Arena de Valenciennes

Quelles sont vos ambitions?

Participer à des événements Online et Offline, le but étant de gagner de l’expérience individuellement mais surtout collectivement, afin de pouvoir rivaliser contre des équipes expérimentées, au niveau national et international.

Toi, LpK et Zeykoz connaissez bien la Warrior Team France…

En effet, Steeve, Guillaume et moi-même avons fait un passage chez la Warrior Team France il y a de ça quelques années déjà, nous y avons passé presque 3 ans, mais malheureusement nous avons dû quitter la structure et les ambitions précitées pour des raisons professionnelles. Mais maintenant nous sommes de retour!

Votre dernier déplacement était il y a un peu plus de 2 semaines, à la “Game Arenade Valenciennes, sous le nom “Cartel, quel a été votre parcours?

En résumé, nous avons eu du mal à entrer dans la compétition en perdant le premier match. Pour la suite, nous avons remporté 2 rencontres assez facilement et perdus 2 matchs contre les favoris de la Lan (Oserv et KLIM). Le lendemain, dans l’arbre amateur, nous avons atteint les quarts de finale, qui furent pour nous la dernière rencontre disputée de l’arbre amateur, dû au fait de notre manque d’expérience…

Le bilan de cette Game Arena?

L’entente dans l’équipe est très bonne. Nous avons des tempéraments qui se complètent et qui font la force de notre équipe. Malgré cette entente, l’écart d’expérience nous a fait défaut, ce qui fait que nous avons perdu contre des équipes à notre portée.

En conclusion le bilan est finalement bon, cet évènement nous a donné ce qui nous manquait : plus de mental, plus d’ambitions et plus d’expériences pour la suite.

Votre prochaine sortie est dans un mois, à la “Reims eSport, comment appréhendes-tu cet événement avec tes coéquipiers?

Notre progression depuis la dernière Lan est exponentielle. Nous abordons la Reims Esport plutôt sereinement, on a eu une grosse semaine de pause qui nous a permis de modifier certaines choses individuellement et collectivement, même si bien sûr il nous reste encore beaucoup de chemin à faire, les changements opérés apportent des résultats positifs

Tu es le capitaine de cette formation : est-ce que ce statut te met la pression, te donne plus de responsabilité vis-à-vis de tes coéquipiers?

De la pression… non (rire). Pour ce qui est de la responsabilité, je pense que oui car les joueurs comptent sur le Lead In Game pour analyser et trouver des solutions aux jeux des adversaires.

Un mot pour la fin?

Merci à la Warrior Team France et aux partenaires de nous faire confiance.


Nous vous donnons donc rendez-vous à la Reims eSport, les 25 et 26 novembre prochains, pour voir ce qu’il en est!